Le protocole S.I.T.

Quand le côté obscur nous montre la lumière

Introduction

La RFT est un peu le côté obscur de l’ACT, sa part mystérieuse, laborieuse, demandant une certaine détermination pour être maitrisée. Jeune Padawan ACTiste, je regardais ces trois lettres avec admiration et appréhension. Friand de jeux de mots à six sous, je n’ai pas pu résister … S.I.T. est un acronyme pour Spatialité, Identité et Temporalité qui sont trois cadrages déictiques. Ils sont très utilisés en accompagnement, sans même que le professionnel s’en aperçoive. Ces cadrages sont à la base de la perspective que l’on a sur nous-même, les autres et les événements qui nous arrivent, et donc manipuler ces cadrages permet de manipuler notre perspective, c’est-à-dire d’en changer. Changer sa perspective sur un problème implique de nombreux paramètres que ni le praticien, ni le client ne maîtrisent totalement. Ce protocole n’est donc pas une formule magique, mais il recèle en lui quelques ingrédients qui peuvent faciliter le changement de perspective.

Qu’est-ce qu’un cadrage déictique ?

La pensée humaine est une mise en relation constante d’éléments variés. La pensée qui émerge dépend de la qualité de cette mise en relation, qui ressemble un peu à des opérateurs logiques pour certaines de ces qualités, comme plus grand, plus jeune, similaire, etc. On appelle ces qualités des cadres. Ces qualités n’existent pas en soi quelque part dans le cerveau, elles se manifestent lors de l’opération de mise en relation que l’on appelle dès lors un cadrage relationnel. Pour ne pas vous embrouiller, je vais m’arrêter-là dans le développement du terme “cadrage”. Retenez donc qu’un cadrage relationnel est l’action de mise en relation symbolique ou concrète de deux ou plusieurs éléments.

Le mot déictique n’est pas spécifique à la théorie des cadres relationnels. C’est un terme de linguistique qui renvoie aux conditions particulières de l’énonciation : l’identité de la personne qui produit l’énoncé (ou le cadrage dans le contexte qui nous occupe), le moment où il produit cet énoncé et l’endroit où il le produit.

Quand utiliser le protocole S.I.T. ?

Il est intéressant à utiliser dans les situations où une perspective sur le monde ou encore une interprétation semblent bloquer le client dans un pattern de comportements non fonctionnels : il réalise des comportements qui ne l’aident pas ou encore se trouve dans un état d’inertie comportementale inefficace pour lui.

Comment fonctionne le protocole S.I.T. ?

La procédure n’est pas très compliquée à mettre en oeuvre car elle suit 3 étapes :

  • La définition
  • L’exploration S.I.T.
  • La perspective élargie

La définition

Le praticien aide le patient à définir de façon concrète une situation problématique (ex. un ressenti difficile, une difficulté relationnelle, un comportement problématique). Lorsque le patient est au clair avec cette définition, le praticien propose de passer à l’exploration S.I.T..

L’exploration S.I.T.

La spatialité

Le praticien invite le client à se lever et à chercher dans la pièce un endroit où il se sent bien. Lorsque le client à trouver un endroit qui lui correspond, proposer-lui d’explorer les points suivants :

  1. Quel est son ressenti à cet endroit ?
  2. Quels besoins son corps trouve-t-il à cet endroit ?
  3. Si cet endroit avait une réponse à ses questions, que lui dirait-il ?
  4. Quelle est l’expérience du client lorsqu’il regard en direction de l’endroit où il était assis au début de l’exercice ?

Proposez régulièrement au client de revenir à son ressenti pendant toute la durée de l’expérience.

L’identité

Proposez au client de s’asseoir à votre place et de prendre le rôle de conseiller/coach/thérapeute. De votre côté vous allez “jouer” le client pendant quelques minutes, en décrivant la problématique du client comme vous l’avez comprise, depuis la chaise qu’il occupait à la phase de définition. Faites ce jeu de rôle pendant trois à cinq minutes.

Pour clôturer le jeu de rôle, demandez au client/thérapeute comment il définirait “votre” problème (le sien donc) si il était à votre place (à sa place donc, mais depuis la perspective d’un thérapeute qui essayerait de le comprendre …). 

Cela peut paraitre compliqué comme ça, mais vous verrez que dans la pratique, quand on est dans le jeu de rôle, cela coule de source.

La temporalité

Proposez au client de se lever à nouveau et de trouver un endroit éloigné de la chaise, un endroit qui symboliserait un autre temps.

Admettons que vous choisissiez le futur (il est aussi possible de prendre un temps passé, que je ne développerai pas ici).

Ce temps est un temps où le client aura passé l’épreuve que la vie a mise sur son chemin. Ce temps est un temps où le client est apaisé par rapport à la problématique.

Demandez au client de décrire comment il voit le problème actuel depuis cette perspective et de formuler une petite phrase qui pourra l’aider, aujourd’hui, sur la chaise, à faire un premier pas dans sa direction.

Avec certains clients, j’ai la présence d’esprit d’enregistrer une courte vidéo de leur définition du problème et je l’utilise alors à ce moment là pour aider le client à expérimenter la différence temporelle par rapport au moment de définition du problème.

Quand le client se sent prêt à retourner sur sa chaise, proposez lui d’y retourner à reculon, et de prendre conscience de chaque sensation qui se manifeste dans la transition d’un pas à l’autre dans l’éloignement de son objectif, un peu comme s’il faisait le chemin vers celui-ci, mais à l’envers.

La perspective élargie

Lorsque le client est de retour sur sa chaise, proposez-lui de regarder dans chaque direction des trois étapes du S.I.T. (un autre lieu, une autre personne, un autre temps) et de redéfinir sa situation problématique en fonction des expériences qu’il a vécues au cours de l’exploration S.I.T..

Pour finir …

Cet outil se décline également en coaching de groupe, en atelier de développement personnel et en auto-traitement … mais ça, nous le gardons pour nos clients.

Egide Altenloh
Suivez-moi

Egide Altenloh

Psychologue - Coach - Thérapeute et Formateur ACT chez Psyris
Psychologue comportementaliste, coach et formateur ACT. Egide est la personne ressource pour tout ce qui touche à la thérapie intégrative, aux émotions et à la créativité.
Il est responsable de la consultation générale à Psyris et des formations (ACT - version thérapie et version coaching ; coaching 3ème vague).
Il est responsable des services PSYRIS pour les entreprises (interventions/groupes/coaching).
Egide Altenloh
Suivez-moi