Les Troubles Anxieux

Troubles anxieux
panique homme de Tywak

Nous savons tous à quoi ressemble l’anxiété.  Notre cœur bat la chamade avant un exposé ou un examen difficile.  Nous ressentons une légère oppression dans la poitrine.  Nous nous inquiétons à propos des problèmes familiaux ou nous nous sentons  nerveux à l’idée de demander une augmentation à notre patron.  Toutefois, si ces inquiétudes et ces craintes vous empêchent de vivre votre vie comme vous le souhaitez, vous souffrez probablement d’un trouble anxieux.  La bonne nouvelle (il en faut bien une), c’est qu’il existe de nombreux traitements de l’anxiété et certaines stratégies peuvent vous aider à réduire vos symptômes à reprendre le contrôle de votre vie.

Les troubles anxieux : les Comprendre

Il est normal de s’inquiéter, se sentir tendu ou d’avoir peur quand on est sous pression ou face à une situation stressante.  L’anxiété est une façon naturelle de réponse à un danger, c’est une alarme automatique qui se déclenche lorsque nous nous sentons menacés.
Bien qu’elle puisse être désagréable, l’anxiété n’est pas toujours une mauvaise chose.  L’anxiété peut nous aider à rester alertes et bien concentrés, elle peut nous inciter à l’action, nous motiver à résoudre les problèmes.  Mais lorsque l’anxiété est permanente ou trop intense, quand elle interfère avec votre vie – vous empêchant de faire certaines activités ou de vous rendre dans certains endroits – c’est que vous avez franchi la ligne à partir de laquelle l’anxiété normale devient pathologique.

Avez-vous un trouble anxieux ?

Si vous répondez «oui» à l’une des questions suivantes, vous avez probablement un trouble anxieux.

  • Êtes-vous constamment tendu, inquiet, ou un mélange des deux ?
  • Votre anxiété interfère-t-elle avec votre travail, à l’école, ou avec vos responsabilités familiales ?
  • Êtes-vous en proie à des craintes que vous savez irrationnelles, mais que vous ne pouvez contrôler ?
  • Croyez-vous que quelque chose de mauvais se passera si certaines choses ne sont pas faites d’une certaine façon ?
  • Evitez-vous  des situations de la vie quotidienne ou certaines activités, car elles vous rendent anxieux (se) ?
  • Avez-vous parfois le cœur qui se met à battre la chamade d’une façon  inattendue et intense ?
  • Vous sentez-vous comme en danger, comme si une catastrophe pouvait arriver à tout instant ?

Les signes et les symptômes de l’anxiété

Les troubles anxieux sont multifacettes et peuvent prendre autant de formes qu’il y a d’individus qui en souffrent.  Une personne peut souffrir de crises d’angoisse intense qui frappent sans avertissement, tandis qu’une autre panique à l’idée de devoir se rendre à une fête.  Une autre peut avoir peur de conduire un véhicule, une autre encore peut avoir des pensées incontrôlables.  Ou bien, elle peut vivre dans un état constant de tension, se préoccuper de tout et de n’importe quoi.

Bien que différent, tous les troubles anxieux partagent un même symptôme : la persistance de l’anxiété ou de la peur ou encore des inquiétudes dans des situations où la plupart des gens ne se sentent pas menacés.

Symptômes émotionnels de l’anxiété

Outre une peur irrationnelle et excessive, d’autres symptômes émotionnels peuvent apparaitre :

  • L’appréhension, l’anticipation de la peur ou des inquiétudes
  • Troubles de la concentration
  • Tension nerveuse et facilement surpris
  • Anticiper les pires conséquences (la mort)
  • Irritabilité
  • Agitation
  • Être sur le qui vive
  • Impression d’avoir la tête vide

Symptômes physiques de l’anxiété

L’anxiété est plus qu’une simple émotion.  En tant que produit de la réponse « fight-or-flight » de l’organisme, l’anxiété implique une large gamme de symptômes physiques.  En raison de ses nombreux symptômes physiques, l’anxiété est souvent confondue, par erreur, avec une maladie physique.  Ceux qui en souffrent ont bien souvent déjà rencontré de nombreux docteurs et fait quelques séjours à l’hôpital avant de se voir informés qu’ils souffrent d’un trouble anxieux.

Les symptômes physiques de l’anxiété regroupent :

  • La tension musculaire
  • Des tremblements
  • Les maux de tête
  • La fatigue
  • Des difficultés de sommeil
  • Les palpitations cardiaques
  • La transpiration
  • Les maux d’estomac
  • Les étourdissements
  • De fréquentes envies d’uriner ou la diarrhée
  • L’essoufflement ou l’impression d’étouffer

Le lien entre l’anxiété et la dépression

Beaucoup de gens ayant un trouble anxieux souffrent également de dépression. L’anxiété et la dépression sont soupçonnées provenir de la même vulnérabilité biologique, qui pourrait expliquer pourquoi elles sont si souvent liées.  La dépression empire l’anxiété (et inversement), il est donc important de se faire soigner pour ces deux troubles en parallèle.

Les crises d’angoisse et leurs symptômes

Les crises d’angoisse, connues également sous le nom d’attaques de panique, sont des épisodes de peur intense ou de terreur.  L’attaque se produit soudainement et sans prévenir.  Parfois, il y a un élément déclencheur, comme être coincé dans un ascenseur par exemple, ou encore repenser au discours que vous avez fait il y a quelques heures (ou que vous allez donner dans quelques minutes) – parfois, les attaques n’ont pas d’origine identifiable.
Les crises d’angoisse atteignent leur maximum en moins de dix minutes et durent rarement plus d’une demi-heure.  Pendant ce court laps de temps, la terreur peut être si intense que vous vous sentez comme sur le point de mourir ou de perdre totalement le contrôle.  Les symptômes physiques sont parfois si effrayants que de nombreuses personnes pensent qu’elles sont sur le point de faire une crise cardiaque.  Lorsque l’attaque de panique est terminée, il est possible que la personne s’inquiète d’en avoir une autre, particulièrement dans un lieu public où il ne serait pas facile d’être secouru ou encore de s’échapper en cas d’attaque de panique.

Les symptômes d’une attaque de panique incluent :

  • Hyperventilation
  • Bouffées de chaleur ou frissons
  • Tremblements ou secousses musculaires
  • Nausées ou crampes d’estomac
  • Sentiment d’irréalité ou l’impression de sortir de son corps
  • Difficultés de respirer ou sensation d’étouffement
  • Sentiment de panique écrasant
  • Sentiment de perdre le contrôle ou de devenir fou
  • Palpitations ou douleurs dans la poitrine

Le traitement de crises d’angoisse

Il est important de demander de l’aide si vous commencez à éviter certaines situations ou les lieux publics parce que vous avez peur d’avoir une attaque de panique.  La bonne nouvelle est que les crises d’angoisse peuvent aisément se traiter par une thérapie par exposition.

Types de troubles anxieux

Il y a six principaux types de troubles anxieux, chacun ayant leur propre profil de symptômes: l’anxiété généralisée, le trouble obsessionnel-compulsif, le trouble panique, la phobie (spécifique), le stress post-traumatique et la phobie sociale.

Troubles anxieux : Trouble d’anxiété généralisée

Si les soucis et les craintes vous distraient tout au long de la journée et durant des activités quotidiennes ou si vous avez le sentiment persistant qu’une catastrophe va arriver, vous souffrez sans doute du trouble d’anxiété généralisée (TAG).  Les personnes atteintes de TAG sont des anxieux chroniques : ils se sentent anxieux presque tous le temps, bien qu’ils puissent ne pas savoir pourquoi.  L’anxiété liée au TAG se manifeste souvent sous la forme de symptômes physiques comme l’insomnie, les maux d’estomac, l’agitation et la fatigue.

Troubles anxieux : Trouble obsessionnel compulsif

Le trouble obsessionnel-compulsif (TOC) est caractérisé par des pensées non désirées et/ou des comportements qui semblent impossible à arrêter ou à contrôler.  Si vous avez un TOC, vous êtes probablement troublé par des obsessions, comme le souci récurrent d’avoir oublié d’éteindre le four ou de faire du  mal à quelqu’un.  Vous souffrez probablement aussi d’obligations incontrôlables, comme de vous laver les mains à plusieurs reprises.

Troubles anxieux : Le trouble panique

Le trouble panique est caractérisé par la répétition d’attaques de panique inattendues, ainsi que par la peur de vivre un autre épisode.  Le trouble panique peut être accompagné ou non d’une agoraphobie, qui est une crainte d’être dans des endroits où il serait difficile d’obtenir une aide ou de s’échapper si cela s’avérait nécessaire.  Si vous souffrez d’agoraphobie, vous évitez probablement les lieux publics comme les centres commerciaux ou des espaces confinés, comme un avion ou un ascenseur.

Troubles anxieux : Phobie

Une phobie est une crainte irréaliste ou exagérée d’un objet spécifique, d’une activité ou d’une situation qui ne présente en fait aucun (ou peu) danger objectif.  Les phobies les plus communes incluent souvent la peur des animaux comme les serpents et les araignées, la peur de voler, et la peur des hauteurs, mais nous avons également pu observer ou entendu relater par des collègues une phobie des requins, des papillons, des clowns.  Si vous avez une phobie importante, vous pouvez aller jusqu’à adopter des comportements extrêmes (violence) pour éviter la chose que vous craignez.  Malheureusement, la prévention (l’évitement) ne fait que renforcer la phobie.

Troubles anxieux : Trouble de stress post-traumatique

Le trouble de stress post-traumatique (Post Traumatique Stress Disorder – PTSD) est un trouble anxieux qui peut se produire à la suite d’un traumatisme où votre vie (ou celle de quelqu’un d’autre) a été mise en danger.  Les symptômes du PTSD comprennent les flashbacks ou des cauchemars sur ce qui s’est passé, l’hypervigilance, le fait de sursauter facilement, le retrait social, l’évitement des situations qui vous rappellent l’événement.

Troubles anxieux : La phobie sociale

Si vous avez une peur irrépressible d’être vu négativement par les autres et d’être humilié en public, vous avez probablement une phobie sociale. La phobie sociale peut être vue comme une extrême timidité. Dans les cas graves, les situations sociales sont évitées. L’anxiété de performance (plus connue sous le nom de trac) est le type le plus courant de phobie sociale.

Anxiété : Les options de traitement

Les troubles anxieux répondent très bien au traitement et souvent dans un laps de temps relativement court.  Le traitement dépend du type de trouble anxieux et de sa gravité.  Mais en général, la plupart des troubles anxieux sont traités par la thérapie comportementale, les médicaments ou une combinaison des deux.  De nouvelles recherches ont également révélé un certain nombre de traitements complémentaires bénéfiques dans le cas anxiété modérée.

La thérapie comportementale pour les troubles anxieux

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) et la thérapie par exposition sont deux traitements qui se sont révélés efficaces dans le traitement des troubles anxieux.  Les deux sont des types de thérapies comportementales, ce qui signifie qu’elles se concentrent sur le comportement plutôt que sur des conflits psychologiques ou les problèmes du passé.  La thérapie comportementale des troubles anxieux ne dure en général pas plus de 5 à 25 séances hebdomadaires.

  • La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) – Comme son nom l’indique, la TCC met l’accent sur les pensées ou cognitions – en plus des comportements.  Dans le traitement des troubles de l’anxiété, la TCC vous aide à identifier et remettre en cause les modes de pensées négatifs et  irrationnels ainsi que les croyances qui alimentent votre anxiété.
  • Thérapie par exposition – Dans la thérapie par exposition, vous affrontez vos craintes en toute sécurité, dans un environnement contrôlé.  Grâce à des expositions répétées, que ce soit dans votre imagination ou en réalité, à l’objet ou à la situation crainte, vous gagnez un plus grand sentiment de contrôle.  Au plus vous vous exposez à vos peurs, au plus elles s’atténuent.

Les médicaments pour les troubles anxieux

Plusieurs médicaments, notamment les benzodiazépines et les antidépresseurs, sont utilisés dans le traitement des troubles anxieux.  Les médicaments sont plus efficaces lorsqu’ils sont combinés avec une thérapie (et inversement).

Traitements complémentaires pour les troubles anxieux

Plusieurs autres traitements pour les troubles anxieux sont prometteurs et complètent à la fois la thérapie et la médication.  En cas de légère anxiété, ces traitements peuvent vous fournir une aide significative.

  • L’exercice physique – est un anti-stress naturel.  La littérature montre que seulement 30 minutes d’exercice trois à cinq fois par semaine peuvent diminuer de façon significative l’anxiété.  L’optimum est une heure d’aérobic par jour.
  • Les techniques de relaxation – Lorsqu’on pratique régulièrement les techniques de relaxation,  telles que la méditation, la relaxation musculaire progressive, la respiration contrôlée et la visualisation, on peut réduire l’anxiété et accroître le sentiment de détente et de bien-être émotionnel.
  • Méditation – La méditation est de plus en plus intégrée à la TCC  pour traiter l’anxiété.

 

Ressources pour les troubles anxieux :

www.similes.org
Association s’adressant à la famille et aux proches de personnes souffrant de troubles psychiques.
Site web disponible en français ou en néerlandais.

Suivez-moi

Egide Altenloh

Psychologue - Coach - Thérapeute et Formateur ACT chez Psyris
Psychologue comportementaliste, coach et formateur ACT. Egide est la personne ressource pour tout ce qui touche à la thérapie intégrative, aux émotions et à la créativité.
Il est responsable de la consultation générale à Psyris et des formations (ACT - version thérapie et version coaching ; coaching 3ème vague).
Il est responsable des services PSYRIS pour les entreprises (interventions/groupes/coaching).
Egide Altenloh
Suivez-moi