Exercice pleine conscience et acceptation | Objet significatif ou Retour de l’enfant prodige

ACT enfant exerciceTout au cours le la vie nous amassons des objets, tous ayant une signification particulière pour nous. Ils nous rappellent des lieux, des personnes, des époques mais aussi et surtout des histoires à propos de nous, de la personne que nous avons été, que nous sommes, que nous aurions bien voulu être.

Certains objets ont un pouvoir particulier : les objets d’enfance. Ces objets nous renvoient à nos premiers rêves, à nos premières souffrances, à la naïveté, à la vie comme à la mort. Ces objets ont une place en thérapie et ce à plusieurs niveaux. Un des usages possibles de ses objets est de les utiliser comme des médiums émotionnels pour permettre la connexion avec les représentations de cet enfant que nous avons été ainsi que tout ce qui s’y rattache.

Quand convient-il d’utiliser ce type d’outils ?

Pour explorer les souvenirs d’enfance ou encore pour créer un espace de bienveillance envers soi.

Que peut-on utiliser ?

Une photo, un doudou ou tout autre objet permettant de renouer avec le souvenir de l’enfant que l’on a été en créant un pont entre deux expériences : celle de moi-ici-maintenant et celle de moi-ailleurs-passé.

La convergence de ces deux expériences permet de soulever une expérience de Soi particulière qui, si elle est bien utilisée, peut faire émerger des sentiments forts de cohérence, de pardon et de compassion.

Voici un exemple d’utilisation.

Le Retour de l’Enfant Prodigue (script) 

Note pour le praticien : attention, cet exercice est potentiellement très intense.

Pour cet exercice, il vous faut un accessoire qui vous rappelle votre enfance. Cela peut être une photo de vous enfant ou encore, si vous l’avez toujours, votre doudou.

Installez-vous confortablement, prenez le temps de prendre une position où vous vous sentez à l’aise, les deux pieds bien ancrés sur le sol.

Vous pouvez, si vous le souhaitez, fermer les yeux ou bien les garder ouverts. Cela n’a pas d’importance.

Remarquez votre respiration. L’air entre et sort tranquillement. Vous n’avez rien à faire. Votre respiration, naturellement, sans effort, est présente comme elle l’a toujours été. Vous pouvez vous permettre de vous laisser glisser à l’intérieur de votre respiration. Le rythme est régulier, tranquille, calme.

Respirez ainsi pendant plusieurs minutes.

Prenez à présent l’accessoire qui vous rappelle votre enfance.

Du mieux que vous pouvez, connectez-vous à l’enfant qui est sur cette photo ou à qui appartient cet objet. Rappelez-vous de lui du mieux que vous pouvez. Détaillez son visage, ses cheveux, ces yeux.

Respirez.

Imaginez-vous en face de lui. Les yeux dans les yeux. détaillez son regard, ses yeux posés sur vous.

Remarquez dans ses yeux les joies, les rêves, les espoirs, les craintes et les peurs que vous avez partagez avec lui et qui vous accompagnent peut-être encore aujourd’hui.

Respirez.

Il vous voit. Il avance vers vous. Arrivé à votre hauteur, il vous prend doucement le visage entre ses mains. Vous pouvez voir ses yeux distinctement. Vous pouvez vous voir dans le reflet de ses yeux.

Tout en douceur, il vous dit (pause de 2 secondes) « je sais. » 

Respirez.

« Je sais par quoi tu es passé. » 

« Je sais que tu fais de ton mieux. » 

« J’ai confiance en toi. » 

« Je t’aime. »

(pause de 4 secondes)

Laissez venir à vous tout ce qui se présente. Ne retenez rien. Ne repoussez rien. Laissez simplement passer votre expérience de cet instant tel qu’elle se déroule pour vous ici et maintenant.

(pause de 10 à 15 secondes)

Et Respirez.

(pause de 10 à 15 secondes)

Cet enfant vous prend dans les bras. Vous pouvez sentir la chaleur de son corps, la gentillesse et l’innocence de son geste.

(pause de 10 à 15 secondes)

Respirez.

(pause de 10 à 15 secondes)

Revenez à votre respiration. Laissez doucement cette image se fondre dans votre expérience. Laissez l’image de vous-enfant retourner dans vos souvenirs. Prenez conscience de votre posture, de vos sensations et des sons tout autour de vous. 

Respirez.

Prenez encore un peu de temps pour vous, et lorsque vous vous sentez prêt, vous pourrez ouvrir les yeux.

Consignes pour le débriefing

Prenez le temps nécessaire pour débriefer l’exercice. Portez le focus sur ce que le client a vécu, ce que cela évoque pour lui, sur ce qu’il va retirer de cet exercice.

Egide Altenloh
Suivez-moi

Egide Altenloh

Psychologue - Coach - Thérapeute et Formateur ACT chez Psyris
Psychologue comportementaliste, coach et formateur ACT. Egide est la personne ressource pour tout ce qui touche à la thérapie intégrative, aux émotions et à la créativité.
Il est responsable de la consultation générale à Psyris et des formations (ACT - version thérapie et version coaching ; coaching 3ème vague).
Il est responsable des services PSYRIS pour les entreprises (interventions/groupes/coaching).
Egide Altenloh
Suivez-moi