Exercice ACT thérapie d’acceptation et d’engagement | Émo-Moi

Cet exercice est destiné à mettre en évidence le rapport que le patient entretient avec ses ressentis inconfortables. Il favorise le processus d’acceptation et peut être un point d’entrée pour explorer les valeurs.

Le patient va s’exposer symboliquement à son émotion à travers une autre modalité que le langage oral — facilitant l’évitement expérientiel. Les changements de perspective successifs permettent de créer un autre rapport au ressenti en stimulant la flexibilité du patient en présence de celle-ci.

Comment ça marche?

L’exercice se déroule en quatre temps.

Il s’agit d’un exercice ou il est possible que le patient et le praticien entrent en contact physique. Il est important dès lors de cadrer cette éventualité en précisant que tout est permis dans la limite où l’on ne fait pas mal physiquement et que les zones intimes sont proscrites. Il est aussi important de rappeler au patient qu’il doit signaler quand pour lui le contact est trop dérangeant.

Première étape : Description du ressenti

Lors de la première partie, le patient explique au praticien comment se présente physiquement son ressenti, ce qu’il fait, comment il bouge. Le praticien et le patient se lèvent et le patient sculpte le praticien dans une position pour lui montrer comment est son ressenti, comment il bouge. Lorsque le praticien maitrise bien le rôle du ressenti du patient, la deuxième phase de l’exercice peut commencer.

Deuxième étape : le patient face à son émotion (5 min.)

Le jeu de rôle commence.

Le praticien joue le ressenti en suivant les consignes initiales données par le patient. Au cours de l’interaction, le praticien peut changer de comportement, en fonction de ce qu’il ressent dans son rôle en étant en contact avec ce patient. Le patient fait avec le praticien ce qu’il fait habituellement avec son ressenti.

À la fin de cette étape, le praticien et le patient peuvent partager leur expérience respective. Pour le praticien, il est important de rester dans la description : pas de jugement ou d’interprétation.

Troisième étape : le patient dans le rôle de son ressenti (5 min.)

Les rôles changent, le patient prend à présent le rôle de son ressenti et le praticien prend le rôle du patient et se comporte avec lui de la même façon que le patient c’est comporté à l’étape 2.

Au bout des cinq minutes, le praticien et le patient peuvent faire un feedback de leur expérience.

Quatrième étape : le patient face à son ressenti (3 min.)

Après avoir expérimenté les deux places, le patient reprend son rôle et le praticien propose au patient de se comporter avec son ressenti de la façon dont le patient pense qu’elle en aurait besoin.

Consigne pour le débriefing

Le praticien se centre sur le rapport du patient à son ressenti et des conséquences de la façon dont il réagit à celui-ci. Le praticien peut également guider le débriefing sur les possibilités que le patient ait de pouvoir se comporter différemment avec son ressenti et ce que cela changera pour lui lorsqu’il le fera, comment et quand il adoptera cette nouvelle façon d’entrer en relation avec lui-même.

Suivez-moi

Egide Altenloh

Psychologue - Coach - Thérapeute et Formateur ACT chez Psyris
Psychologue comportementaliste, coach et formateur ACT. Egide est la personne ressource pour tout ce qui touche à la thérapie intégrative, aux émotions et à la créativité.
Il est responsable de la consultation générale à Psyris et des formations (ACT - version thérapie et version coaching ; coaching 3ème vague).
Il est responsable des services PSYRIS pour les entreprises (interventions/groupes/coaching).
Egide Altenloh
Suivez-moi