Petit théorème de l’angoisse & corollaires

« (…) et l'Angoisse atroce, despotique,  Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir. »  Au départ de ce vers, tiré de Spleen (LXXVIII) dans les Fleurs du mal de Charles Baudelaire, nous faisons l’hypothèse que l’angoisse atteint, en effet, un maximum en un point précis de l’espace-temps. Comme les expressions familières de « poussée » ou « crise » l’attestent, le phénomè...
En savoir plus

Charon, mauvais coach !

  Post-Mutationem : Chronique d'un changement recherché C’est probablement le moment-clé dont chacun se souvient à l’issue d’un coaching, l’instant où les choses ont pu basculer, où l’on a pu pivoter en restant soi-même, dépouillé d’une partie de soi, devenue inutile, et enrichi d’une nouvelle proposition. Qu’est-ce au juste ? Le coaching de transition vise à accomp...
En savoir plus

Coachons qui s’enlaidit (petite invitation esthétique)

Sous ce titre racoleur, le lecteur pourra lire une invitation ou une question. L’invitation emprunte l’impératif pour exprimer une suggestion et conjugue à la première personne du pluriel le verbe « coacher » pour partager à deux un accompagnement entre coach et coaché. « Qui s’enlaidit », la formule peut surprendre, elle veut surtout reconnaître et désigner cette part...
En savoir plus

Bear on the beach & teddy fear

J’ai tellement peur que quelque chose arrive. Que soudain je sois confronté au chaos de mes émotions, désemparé et en panique. Etrangement, des mots viennent qui m’aident à cerner ce brouillard angoissant. Est-ce la peur ou de l’anxiété ? Pour expliquer la différence entre suspens et surprise, dans les manuels de scénario on recourt à la métaphore de l’ours sur la plage ...
En savoir plus
error: Ce contenu est protégé !!
X
X