Métaphore du billet

Cette métaphore est assez connue et, comme souvent avec les choses connues, on ne l’utilise pas beaucoup. Pourtant, elle est vraiment très parlante.

Elle est destinée à faire prendre conscience au patient que ce qu’il est ne dépend pas de circonstances extérieures, des blessures, des échecs, mais qu’il possède des qualités intrinsèques qui ne s’altèrent pas avec l’impact des vicissitudes de la vie.

Pour réaliser cette métaphore, il vous faut un billet de banque. Le mieux est encore de demander un billet au patient afin de le lui remettre après, comme souvenir de cette prise de conscience.

Prenez le billet en main et montrez-le au patient en lui posant les questions suivantes :

« Qu’est-ce que que je tiens en main ? ».

Le patient mentionne un billet de banque.

« Quelle valeur a ce billet ? ».

Le patient mentionne la valeur du billet.


Proposez au patient de le chiffonner, de le piétiner, de le jeter dans la pièce, de faire avec ce billet “exactement ce que la vie [ou l’événement particulier pour lequel il vient consulter] a fait avec vous”. 

L’objectif de cette étape est que le patient établisse un lien de coordination entre lui et le billet de banque.

“Observez-bien ce billet. A quoi ressemble-t-il ?”.

“Est-il moins un billet de banque maintenant ? A-t-il changé de valeur ?”.

“Non, tout comme vous. La vie vous a malmené mais vous êtes toujours la même personne. Ce qui vous définit au plus profond de vous, votre valeur intrinsèque, rien de tout cela ne peut changer”.

Si c’est votre billet, vous pouvez lui proposer de vous le racheter.

Ce n’est plus un billet ordinaire. Il est même probable que la valeur de ce billet, pour le patient, soit différente maintenant. 

Restez honnête tout de même, ne le vendez pas plus cher que sa valeur monétaire 😉 .

Lorsque je le fais, je propose au patient de me dire quelle valeur a ce billet particulier pour lui. “Faites-moi une offre !”. Cela crée une ambiance de marchand de tapis assez sympathique permettant de rebondir par la suite sur la tendance à négocier avec ses pensées.

Egide Altenloh
Suivez-moi
Les derniers articles par Egide Altenloh (tout voir)
0 0 vote
Evaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Feedbacks en ligne
Voir tous les commentaires