ACT et Pleine Conscience – le Choix du Pardon

Préambule

Cette pratique facilite le choix du pardon, en permettant au processus de celui-ci de se poursuivre, en particulier lorsque il est ralenti dans son cheminement, alors que la rancœur croise à nouveau votre route.

Pour cet exercice, vous allez devoir repenser à une situation ou une personne avec laquelle le processus de pardon a tendance à retomber dans l’amertume.

L’objet de cette méditation est de vous permettre un espace sécurisé où vous rappellerez les émotions qui se présentent à vous lorsque vous retombez dans le ressentiment et, au cœur de cette tourmente, vous proposer le choix du pardon.

 

Méditation

Prenez un temps de pause. Arrêtez le temps et l’agitation pendant quelques instants, le temps de vous poser dans votre corps et votre souffle.

Déliez doucement vos tensions musculaires, étirez-vous en douceur. Puis lorsque vous sentez que le moment est adéquat, installez-vous confortablement.

Laissez votre souffle prendre de plus en plus de place dans le champ de votre conscience.

Restez ainsi relié à votre souffle, en laissant celui-ci se déployer naturellement, sans effort, dans l’espace et le temps.

Etape 1 : Protection

Portez votre attention aux concepts de sécurité et de protection. Laissez ces deux mots résonner à l’intérieur de vous. Revenez-y en douceur, régulièrement, et laissez-les se déployer, générer des images, évoquer des lieux, favoriser des ressentis.

Laissez toutes ces choses, telles des bulles de savon, flotter autour de vous. Restez au calme dans cet espace expérientiel et observez ces bulles, ces souvenirs, ces lieux, ces personnes, ces ressentis s’approcher et s’éloigner de vous.

Une ou plusieurs bulles semblent plus proches ou plus disponibles pour vous.

Imaginez que vous disposez vos mains en coupe ouverte devant vous. Laissez l’une des bulles s’y déposer, sans choisir. Laissez-vous surprendre.

Regardez de plus près cette bulle qui est venue se lover entre vos mains. Regardez à l’intérieur.

Laissez-vous pénétrer par ce qui s’y trouve.

Répétez doucement à l’intérieur de vous les deux mots suivants “sécurité, protection”.

Comme pour vous protéger, la bulle grandit lentement et progressivement. Elle commence à recouvrir vos mains, puis vos bras pour finir par recouvrir tout votre corps.

Vous voilà à l’intérieur de cet espace, avec ce qu’il représente pour vous, que ce soit un souvenir, une personne, un lieu, un ressenti.

Permettez-vous de passer un peu de temps avec cette représentation de la sécurité et de la protection. Permettez-vous de respirer à travers elle, de vous nourrir de sa force, de sa stabilité et de sa tranquillité.

Répétez intérieurement les deux mots suivants : “sécurité, protection”.

Permettez-vous d’interagir avec les éléments de votre espace de sécurité, en harmonie et en douceur. Ressentez la bienveillance et la tranquillité de cet espace qui vous est totalement dédié.

Etape 2 : Evocation

Imaginez qu’une pièce ou qu’un couloir en connexion à l’extérieur, peut venir jusque dans votre espace sécurisé, mais sans le pénétrer, un peu comme si votre espace se transformait pour accueillir un lieu destiné aux passages de choses moins confortables, sans que celles-ci puissent venir déranger votre espace de sécurité.

Laissez venir dans cet espace de passage un souvenir en relation à la thématique que vous avez choisie. Cela peut être une personne ou une situation.

Prenez le temps de vous en souvenir, en détail. Les personnes, les lieux, la lumière, les odeurs, la température… laissez-vous pénétrer par le plus de détails possible.

Laissez venir en vous les émotions et sentiments qui vous accablent lorsque vous y pensez.

Si des émotions pénètrent votre espace de sécurité, permettez-leur de rejoindre l’espace de passage.

Etape 3 : Pardon

Vous pouvez choisir de lutter ou de continuer votre route.

C’est ce choix, ce moment sensible où vous décidez du côté de l’embranchement que vous allez parcourir.

À chaque fois que vous en prenez conscience, ce choix se présente à vous.

Aujourd’hui, je vous propose d’explorer le choix de continuer votre route.

Dites en vous-même : ”C’est ok, je peux continuer maintenant.”

Permettez à cette rancœur autant qu’à vous-même de continuer sa route, sans espérer qu’elle ne revienne un jour ou qu’elle ne revienne jamais.

Prenez le temps de la reconnaître, elle ainsi que chacun des ressentis en lien avec cet événement ou cette personne. Et laissez aller chacune d’elles.

Permettez-vous de rester ainsi, et à chaque fois que le ressenti se manifeste, reconnaissez-le, et faites le choix de lui permettre de continuer sa route ou de rester. Faites le choix de vous permettre de continuer votre route ou de rester.

Etape 4 : Retour

Tout en douceur, laissez aller tous les éléments de cette méditation. Laissez-les se déposer dans le temps et l’espace, sans vous y accrocher et sans les rejeter.

Revenez à la conscience de votre souffle.

Revenez à la conscience des sensations de votre corps.

Revenez à la conscience de votre corps dans l’espace.

Revenez à la lumière de cette journée, en ouvrant les yeux lorsque vous le souhaiterez.

Egide Altenloh
Suivez-moi
Les derniers articles par Egide Altenloh (tout voir)
0 0 votes
Evaluation
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Feedbacks en ligne
Voir tous les commentaires